Journal de Lisieux, son canton, son Agglo et du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Adresse postale : 3 rue Marie Curie - 14100 LISIEUX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

PLAINTE CONTRE

 

Sébastien LECLERC

Angélique PÉRINI

et d'autres...

 

 

 

 

 

TROP, C'EST TROP

 

 

MISE A JOUR DU 01.06.2021 : Inséré dans son tract dont la légalité est en cours de vérification, le maire de Lisieux se permet d'insérer un autocollant payé par l'Agglo et un tract sur le vivre ensemble payé par la ville. Trop c'est trop. Aux juges de se prononcer. C'est quand même étonnant qu'un maire, officier de police judiciaire se croit tout permis à ce point. Quant au Vivre Ensemble nous en avons eu un échantillon ce week end (voir ci-dessus).

 

MISE A JOUR DU 25.05.2021 : Comme nous l'avons indiqué lors de notre conférence de presse, nous considérons que notre adversaire dans cette élection est le maire et son binôme qui théoriquement est dans l'opposition au conseil municipal ! On appelle cela trahir les électeurs. Notons que Bernard AUBRIL avait permis à Mlle P. d'accéder par miracle à son poste au conseil départemental, non pas par son talent mais par paternalisme on va dire, et un peu pour son look (elle est surnommée Miss Dior par les vieux barbons du conseil départemental). Le même Bernard AUBRIL qui avait promis de démissionner en cas d'échec  --un beau mensonge-- est en fait toujours conseiller municipal mais se fait représenter à chaque conseil par son fidèle Paul MERCIER, qui ne pipe mot, vu les casseroles accumulées dans les mandats précédents, en particulier pour le dossier complètement pourri de l'ANRU 2 de Hauteville.

La législation est assez floue, un juge devra se prononcer, à moins que des cas de jurisprudences similaires aient déjà été constatés.

Selon l'article L52-1 du code électoral un candidat peut présenter un bilan de mandat, mais évidemment, il ne peut s'agir que de son mandat de conseiller du canton de Livarot, et non pas celui des 10 mois de Lisieux. Vu les ardoises sur LIVAROT dont on vous reparlera, qui se chiffrent en millions d'€, mieux vaut pas trop la ramener sur un bilan. Comme il est bien parti pour faire pareil sur LISIEUX, en particulier des acrobaties immobilières, on vous en reparlera.

Du coup il faudra poser la question au juge, voire faire un recours devant le tribunal administratif ou porter plainte. Il y a matière à suspicion car c'est une élection en binôme, or il est seul, reprend le slogan de campagne municipale et il n'y a pas d'indication sur le fait que ce tract concerne la campagne des cantonales.

Ce tract est d'ailleurs une petite merveille de désinformation pour faire avaler des pilules amères au contribuable Lexovien.

Rappelons également que la communication d'une mairie est très encadrée six mois avant la date du scrutin, en particulier pour les bulletins municipaux, qui doivent respecter la cadence de parution habituelle, et ne pas comporter la bobine du candidat mise à toutes les sauces. Or aucun bulletin n'a été publié en 10 mois, il serait malvenu qu'un numéro soit édité au mois de juin. C'est d'ailleurs valable pour les sites internet et pages de réseaux sociaux de la mairie.

On relève d'ailleurs que quatre vidéos ont été mises en ligne au sujet de l'ANRU 2 comme par hasard : https://www.ville-lisieux.fr/fr/